GridIron Belgium

Tibo Debaillie commence son aventure américaine à Towson University

La NCAA sera un peu Belge cette année. L’ex-joueur des Ostende Pirates, Tibo Debaillie part pour les USA ce 25 janvier. Il prendra ses quartiers aux Towson Tigers, une école de la Division I du Maryland. La différence de niveau entre Ostende et Towson sera immense, mais le national belge est prêt à relever le défi.
« La première fois que je porterai mon jersey des Towson Tigers, ce sera un moment très spécial ! »

Les Towson University Tigers sont une équipe de FCS (anciennement Divsion I-AA). Cette subdivision de championnat de football américain est un niveau en dessous de la FBS (Football Bowl Subdivsion), où les plus grandes équipes de football américain NCAA joue.
C’est cependant un collège de la Division I qui distribue des bourses de football complètes. Towson joue dans la CAA (Colonial Athletics Association) contre, entre beaucoup d’autres, Albany et leur rival, l’University of Delaware formatrice de Joe Flacco. Le FCS est peut être une marche en dessous du FBS, le niveau de jeu reste très élevé. Pour preuve, Towson a formé quelques joueurs qui ont continué et eu une belle carrière en NFL au fil des ans. Le running back des Baltimore Ravens, Terrance Ouest et Le garde offensif des Miami Dolphins, Jermon Bushrod, sont les joueurs les plus connus actuellement en NFL.

Source: towson.edu

Debaillie a choisi Towson après une série de visites en juin sous la direction d’Elite Europe. Une organisation à laquelle Debaillie est très reconnaissant : « sans Elite Europe je n’aurais pas de bourse en ce moment ». Brandon Collier, un ex-joueur de football collégial qui joue actuellement en Allemagne, et Evan Harrington, ont tenté d’emprunter le même chemin vers les Etats-Unis. Le Belge a été le premier à bénéficier de ce vaste réseau d’entraîneurs collégiaux, mais l’Autrichien Maxi Hradecny a également reçu plusieurs propositions de la Division I.

L’ex-Pirate a visité Penn State, l’Université du Maryland et l’Université du Massachusetts, entre autres. Finalement, Debaillie décida d’opter pour l’Université Towson. Un beau campus dans un environnement sûr et agréable a sûrement joué un rôle. Mais les entraîneurs et le niveau général de jeu a vraiment parlé au Belge.

“Je me suis senti comme chez moi à Towson.”

Même une petite université comme Towson a laissé une forte impression à ce jeune homme de 19 ans. Les infrastructures, le stade, mais aussi la mentalité était complètement différente de tout ce qu’il avait vu avant. Le Stade Johnny Unitas, avec une capacité de près de 12 000 personnes, a dû également laissé une belle impression.

Si il le souhaite, le Flamand de l’Ouest aura certainement une place de titulaire en match. pour lui, c’est un facteur important de sa décision. Dans les universités plus grandes, il serait encore plus difficile de grimper les échelons de la liste de joueurs, surtout pour un Européen. À quelle position sera-t-il en compétition pour une place de titulaire, rien n’est sûr pour le moment. Tight end, fullback et defensive end sont toutes les options possibles après qu’ils l’aient testé en juin, à ces trois postes. Bien sûr Tibo préfère sa position naturelle sur la ligne défensive, mais « Je veux juste être sur le terrain et aider l’équipe, là où mes entraîneurs ont besoin de moi. »

S’il ne réussit pas, ce ne sera pas à cause d’un manque d’ambition. Il s’est fixé une cible très claire et ambitieuse pour la première année : être le meilleur étudiant de première année (freshman) de l’université. Il est prêt à travailler très dur pour réussir. Sur le plan académique, il s’est également fixé de bons objectifs. Gagner une bourse est plus que simplement jouer au football. Des bonnes notes sont indispensables.

Source: Europe’s Elite facebook

La plus grosse différence à laquelle il devra vite s’adapter, sera la vitesse du jeu. Mentalement et physiquement, il devra être prêt. « Mais c’est le cas pour tout le monde, les Américains venant de l’école secondaire ne sont pas habitués à ce niveau d’intensité non plus. Les entraîneurs m’ont dit de ne pas trop m’inquiéter à ce sujet. Juste travailler dur et je ça devrait aller.  »

Tibo garde les pieds sur terre, il est conscient que la NFL n’est rien de plus qu’un rêve pour le moment. Mais il fera tout pour réaliser ce rêve.
Le plus important, est qu’il veut simplement s’améliorer chaque année, développer son jeu et gagner sa place sur le terrain à chaque match. Puis retourner en Europe avec un diplôme en éducation physique après ses études à Towson.
Tout ce qui viendra en plus sera du bonus.

« Je voudrais voyager à travers l’Europe et par exemple jouer pour les meilleures équipes en Allemagne. Ou tout simplement travailler comme un entraîneur personnel, j’aimerais vraiment faire ça à un moment donné. »

Les objectifs pour l’équipe, cette saison à venir, sont les mêmes que chaque année. Atteindre les séries éliminatoires et remporter le championnat de conférence. «C’est l’objectif de chaque équipe chaque année.» Les meilleures années de Towson remontent à quelques temps, avec des titres de champion de conférence en 2011 et 2012, mais l’équipe est déterminée à obtenir de nouveaux titres. Et notre Barbarians est prêt à les aider.

Bonne chance Tibo!

Traduction par Theo Juif

Menu